Aménager un intérieur de style minimaliste

Exit les fioritures, les couleurs criardes et la surabondance des formes ! Le style minimaliste en déco a de nombreux sympathisants et, au vu de ce qu’il promet, on ne peut que les comprendre.

Moins on en fait, mieux c’est… C’est à cela que l’on peut se hasarder à résumer le minimalisme dans le domaine de l’aménagement des espaces. Tout ce qui est susceptible d’encombrer la pièce et de surcharger le visuel est à bannir. On mise, au contraire, sur les éléments en petit nombre et sur le fonctionnalisme poussé à son paroxysme. Meubles polyvalents et discrets sont de rigueur. Toute comme un éclairage naturel et diffus, provenant d’un nombre limité de sources.

Voyons ensemble comment créer une déco d’inspiration minimaliste.

Luminaire

Priorité absolue à la sobriété des couleurs et des formes

Né au début des années 1960, le courant minimaliste a été porté par divers artistes, architectes et designers tels que Ludwig Mies van der Rohe, Gerrit Rietveld ou encore Shiro Kuramata. Il n’a donc pas mis longtemps à passer de l’univers de la création artistique à celui de la décoration d’intérieurs. Un domaine qui s’y prête d’ailleurs parfaitement.

La priorité est ainsi donnée à la sobriété et à la simplicité, notamment en ce qui concerne le choix des couleurs et des lignes. Cela est valable autant pour le mobilier que pour la peinture et les revêtements des surfaces (murs, plafonds, sols). En lieu et place de tons qui attirent le regard, on se tournera plutôt vers d’autres plus neutres : blanc, gris, beige… Une table basse simple, mais design, 2 ou 4 chaises (le strict minimum), un tapis uni gris ou à motifs discrets, et le tour est joué !

Table basse

Vous l’aurez compris, on cherchera à s’éloigner le plus possible de la déco d’inspiration pop et on privilégiera également les lignes épurées, ainsi que les éléments transparents.

Cela passe par des matériaux faisant tout autant dans le dépouillement et la neutralité : bois, aluminium, chrome, pierre, béton, verre…

On réduit, par ailleurs, le recours aux courbes et aux angles saillants pour mettre l’accent sur une organisation linéaire et dénuée d’objets superflus. Ce qui ne signifie toutefois pas de se priver de confort.

 

Le style minimaliste, c’est aussi privilégier le fonctionnalisme et la discrétion

Aménager un intérieur de style minimaliste revient à donner la part belle à l’ordre et à la fonctionnalité. Concrètement, cela implique de miser sur des rangements à la fois pratiques et discrets, voire dissimulés. On privilégiera donc ceux fermés comme la colonne 85 cm Star ou la bibliothèque 84 cm Peter 1, en évitant de les multiplier. On peut aussi parier sur un élément mural tel que celui à 4 niches Eivissa.

Bibliothèque

Il est ainsi recommandé de sélectionner avec soin les objets ornementaux pour n’en retenir qu’une quantité infime et les disposer de manière à ne pas surcharger l’espace.

Côté éclairage, on cherchera à exploiter au maximum la lumière naturelle, et ce, en agrandissant les ouvertures, en réduisant les rideaux à leur plus simple expression et en ouvrant les pièces les unes sur les autres, dans la mesure du possible. Il s’agira de ne se contenter que de quelques sources de lumière artificielle, en préférant les suspensions aux lampes à poser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *