Quelles sont les symboliques du miroir ?

Jusqu’au XIXe siècle, le miroir n’avait pas une vraie utilité dans la vie quotidienne des gens. La possession et l’utilisation d’un miroir étaient un luxe qui n’était pas donné à tout le monde, surtout aux paysans.

Pour les aisés, on pouvait se contenter d’un miroir de petite taille ou, même, de fragments de miroirs.

Nous allons vous fournir dans ce qui va suivre un petit aperçu sur l’historique du miroir ainsi qu’un récapitulatif de ses symboliques culturelles, philosophiques et psychologiques.

  1. L’Historique du miroir

Les premiers miroirs conçus étaient en pierre polie (en Anatolie, 6000 ans av. J.-C.), en cuivre poli (en Mésopotamie, 4000 ans av. J.-C. et en Égypte ancienne, 3000 ans av. J.-C.) et en bronze poli (en Chine, 2000 ans av. J.-C.).  D’autres matières métalliques ont été utilisées après comme l’or, le plomb et l’argent.

Mirroir

L’origine et la date exacte de l’apparition des miroirs en verre restent, jusqu’à maintenant, floues. Cependant, les historiens estiment que c’était entre le 1er et le IIIe siècle à Sidon, en Égypte, en Germanie, en Asie Mineure, à Reims et en Gaule. Ces miroirs étaient très petits et de mauvaise qualité d’où un retour à l’utilisation du miroir en cuivre.

D’autres transformations ont eu lieu par la suite :

  • Le Moyen-Âge : des « valves de miroir » ayant la forme de petites boîtes à 2 couvercles ;
  • La Renaissance : des miroirs et des glaces en verre qui sont recouverts d’un amalgame en étain-mercure ;
  • L’amalgame d’étain-mercure est remplacé par une couche d’argent. C’était inventé par Justus Von Liebig, chimiste allemand, en 1835. Vu que l’étain-mercure s’est avéré toxique, ce chimiste a procédé à une sorte de réduction chimique du nitrate d’argent ;
  • À partir du XXe siècle : des miroirs de grande taille, éléments basiques dans les chambres à coucher, puis dans les salles de bains. Pour les femmes, c’est devenu nécessaire pour se maquiller et se coiffer.

2- Les symboliques du miroir

À travers les siècles, le miroir a acquis diverses symboliques liées à la religion, aux cultures des pays, aux évolutions psychologiques et philosophiques, etc. En effet, le miroir n’est pas seulement un objet fonctionnel, mais porteur de symboliques importantes, sacrées, voire mythiques.

D’abord, le miroir est le symbole de la vérité. Il reflète une image, bien qu’elle soit inversée, fidèle à qui se regarde dedans. Elle est alors la représentation d’une réalité physique : charmes et défauts du corps. À ce sujet, on évoque le miroir magique de Blanche-Neige. Toutefois, dans Don Quichotte, elle inverse la réalité et représente la tromperie.

Miroir

Dans le même cadre, celui du fantastique, il représente aussi une porte comme dans le roman de Lewis Carroll « De l’autre côté du miroir » ou le passage vers un autre monde comme dans « Alice au pays des merveilles ».

En psychologie, cet objet renvoie à ce que Jacques Lacan appelle le « stade du miroir ». C’est le moment où l’enfant prend conscience de son corps comme une unité mouvante. C’est également un stade constructif au niveau de la personnalité, car l’être qui se regarde dans le miroir va essayer, consciemment ou inconsciemment, de se reconnaître. Vous l’avez certainement tous fait ! Se regarder dans le miroir et vous demander : « Suis suis-je ? » C’est une invitation à la réflexion et à la méditation.

Le miroir est aussi objet de superstitions. En Chine, il est, par exemple, le symbole de l’union conjugale et de l’harmonie. Il est également nécessaire (selon le principe du Feng Shui) à la création d’un espace de vie propice au bien-être.

Dans les religions, le miroir a également ses propres symboliques. À titre illustratif, chez les bouddhistes tibétains, le miroir est synonyme du sacré. Il symbolise la plus haute connaissance. En outre, dans le chamanisme mongol, il est utilisé pour des pratiques de divination et de purification.

 

Certainement, vous avez une autre vision du miroir maintenant, cet objet utilisé quotidiennement surtout quelques minutes avant de sortir de la maison. Veillez alors à choisir bien votre miroir, objet fonctionnel, décoratif et aussi symbolique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *