Comment choisir votre tapis d’extérieur ?

L’espace extérieur (terrasse, balcon ou jardin) devient aujourd’hui un coin qu’on ait tendance à aménager tel salon pour s’offrir d’agréables moments de détente seul ou en famille.

On y trouve alors des chaises, canapés, fauteuils, tables basses ou tables à manger et des objets de décoration. Le tapis d’extérieur en est un exemple. Il permet, en effet, de rehausser vos meubles d’extérieur, de délimiter votre coin et d’apporter une élégante touche de déco.

Cependant, il faut savoir comment le choisir. Voici nos conseils pour vous inspirer !

Il faut qu’il soit un tapis résistant

Le tapis d’extérieur doit :

  • Résister aux intempéries ;
  • Résister au soleil ;
  • Être facile à entretenir ;
  • Résister aux taches s’il est intégré dans un coin repas ;
  • Résister aux passages fréquents.

Un tapis d’extérieur conçu en matériaux synthétiques

Il existe plusieurs modèles de tapis d’extérieur construits par des matériaux synthétiques. On peut les nettoyer facilement avec de l’eau savonneuse.

Le tapis tissé à plat en polypropylène

Ce matériau résiste à l’humidité et aux rayons UV. Il est disponible en des motifs et des couleurs différents.

La moquette aiguilletée en fibres de polypropylène

Cette moquette imitation gazon offre une multitude d’atouts :

  • Elle est bien perméable ;
  • On peut la nettoyer au jet ;
  • Elle demeure solide face aux passages fréquents ;
  • Elle est économique.

Le tapis tressé en PVC /polyester

Ce matériau est également résistant à l’humidité et se trouve antidérapant. Les modèles perforés permettent une meilleure évacuation de l’eau.

Le tapis en vinyle

Certes, il est moins élégant, toutefois, il a aussi ses qualités :

  • Il résiste aux intempéries ainsi qu’aux rayons UV ;
  • Il est inflammable et hydrofuge ;
  • Il est économique ;
  • Il est antidérapant ;
  • Il est moins cher que les autres matériaux.

Les matériaux naturels sont plus fragiles, mais plus esthétiques

Pas tous les matériaux naturels ne peuvent être utilisés pour décorer un espace extérieur. Aux fibres végétales, au sisal, au coco et au jonc de montagne (authentiques, mais peu résistantes à l’eau), on préfère alors le jonc de mer et le bambou.

Le tapis ou les dalles en jonc de mer

Ce matériau est solide et dure dans le temps :

  • Il résiste à l’humidité (cependant, il ne faut pas l’exposer à la pluie) ;
  • Il est résistant aux taches ;
  • Il existe en différents tissages ;
  • Il est disponible en plusieurs teintes naturelles.

Le tapis ou la natte en bambou

Les qualités et les atouts du bambou ressemblent à ceux du jonc de mer.  Cependant, il vaut mieux ne pas opter pour un tapis monté sur un support de mousse.

7 erreurs à éviter en aménageant votre bureau

Vous passez du temps accroché à votre bureau ? Si oui, il faut absolument veiller à installer un coin de concentration assez confortable et esthétique pour ne pas vous ennuyer rapidement.

Voici notre liste d’erreurs à éviter pour une utilisation optimale du bureau.

Installer le bureau dans un endroit sombre

Un bureau est destiné évidemment au travail. Pour cela, vous devez aménager l’espace de façon à ce qu’il booste votre concentration. Ainsi, installer votre bureau dans un coin sombre risque d’engendrer une fatigue des yeux et une envie de fainéantise plutôt que du travail.

bureau

Il vaut mieux alors l’installer dans un coin où la lumière est accessible, notamment la lumière naturelle.

Installer votre bureau dos à la fenêtre

Certes, vous avez besoin de lumière pour travailler, cependant, installer votre bureau dos à la fenêtre risque de vous gêner surtout si vous travaillez avec un ordinateur. Si vous préférez cette position, utilisez des stores ou des rideaux.

bureau

Ne pas faire attention à la lumière

Le luminaire à choisir pour votre bureau est très important pour vos soirées et nuits de travail. Il faut qu’il ne soit pas encombrant et qu’il propage une lumière de travail assez forte, mais aussi confortable.

Ne pas isoler votre coin bureau

Si vous ne disposez pas d’une pièce pour la consacrer au bureau, pensez à le placer dans un coin délimité et profitez du haut du mur pour installer des rangements. En ajout, il faut que ça soit loin des passages fréquents et du bruit. Pensez à une pièce pas trop utilisée pendant vos heures de travail : dans la chambre à coucher, dans le salon pour y travailler quand vous êtes seul et les nuits, etc.

Un bureau désordonné

Pour optimiser votre rendement et travailler confortablement, ainsi que pour ne pas perdre du temps à chercher des documents, il faut absolument avoir l’habitude de garder votre bureau ordonné et bien ranger vos affaires.

Négliger la décoration

Personnalisez votre coin bureau pour éviter la monotonie surtout si vous passez des heures accroché à votre chaise de bureau. Vous pouvez y poser un petit objet de souvenir, une petite plante, un cadre avec une photo, une bougie, etc.

Ne pas prêter attention au choix de votre chaise

La chaise de bureau doit être assez confortable pour pouvoir supporter de longues heures de travail. Nous vous conseillons des assises mobiles, peut-être avec accoudoirs pour une bonne position du corps, etc. D’autre part, un marchepied peut vous offrir un bon soutien.

Comment aménager un jardin d’hiver chez vous ?

C’est l’hiver ! Vous ne pouvez plus profiter de votre jardin extérieur. Et si vous aménagez un jardin d’hiver, c’est-à-dire, à l’intérieur de votre maison ou appartement.

Voici nos conseils et nos astuces !

1. Qu’est-ce qu’un jardin d’hiver ?

Un jardin d’hiver est un jardin intérieur exposé dans un endroit ensoleillé de votre logement. Il est destiné aux périodes hivernales froides et pluvieuses.

C’est l’occasion de créer une ambiance végétalisée, chaleureuse et relaxante dans votre espace de vie intérieur.

2. Où pouvez-vous installer votre jardin d’hiver ?

Il n’y a pas un coin spécifique où vous devez aménager votre jardin d’hiver. Cela dépend de votre logement et sa superficie.

Généralement, un jardin d’hiver se trouve dans une véranda ou dans une serre.

Si vous habitez dans un appartement privé de véranda, optez pour un coin suffisamment ensoleillé pour le peupler de plantes.

3. Aménager un jardin d’hiver dans une maison

Si vous habitez dans une maison, le meilleur emplacement de votre jardin d’hiver sera la véranda. Pour cela, vous pouvez avoir recours à une baie vitrée.

Cela est intéressant, car le chauffage intérieur, voire artificiel, abîmera vos plantes tandis que la chaleur naturelle du soleil leur apportera plus de vivacité.

Vous pouvez également vous servir d’une serre comme un jardin d’hiver destiné à la détente.

4. Aménager un jardin d’hiver dans un appartement

Même si vous habitez dans un appartement, vous pouvez créer votre jardin d’hiver. D’abord, choisissez un espace illuminé par le soleil, de préférence près des fenêtres. Installez une architecture en acier et veillez à opter pour un bon système d’aération. Enfin, vous pouvez utiliser des moustiquaires amovibles afin de protéger les plantes des insectes.

5. Comment décorer un jardin d’hiver ?

Le choix de vos plantes dépend du style déco que vous souhaitez apporter à votre jardin d’hiver :

  • Un style exotique : des cactus de différentes tailles, des plantes suspendues, des plantes volumineuses comme les dragonniers et les spathiphyllums, etc.
  • Un style zen : des azalées, des camélias, des bonsaïs, des bambous, des aquariums, etc. Vous pouvez aussi mélanger entre et fleurs.
  • Un style bohème : outre les plantes, des tapis bohèmes, des teintes naturelles et des pots en fibres apporteront une touche originale. Par ailleurs, une baie ancienne à carreaux vous offrira une bonne escapade.
  • Un style campagne : pour cela, vous pouvez miser sur la couleur blanche et des pots en acier. Une table et des chaises en bois seront également les bienvenues.

Outre les plantes, vous pouvez accueillir des fauteuils et des canapés adaptés au style déco choisi pour optimiser votre détente.

Comment choisir votre matelas ?

Nous passons presque le tiers de notre vie sur le lit. Choisir une bonne literie s’avère alors nécessaire pour un bon sommeil et nous réveiller en forme les matins.

Mais comment choisir un bon matelas ? Existe-t-il des critères qu’il faut prendre en considération ?

Les types de matelas

Le choix du type de matelas selon sa matière principale de fabrication est important pour le maintien de la colonne vertébrale et du corps en général. On distingue 3 types de matelas : la mousse, le latex et les ressorts.

  • Les matelas en mousse : ces matelas sont les moins chers avec une durée de vie moins longue que les autres types de matelas. Cependant, ils réagissent bien à vos mouvements nocturnes.
  • Les matelas en latex naturel et synthétique : certes ils sont plus onéreux que les autres, toutefois, ils offrent un sommeil confortable et sain. Un matelas latex est convenable également pour les personnes allergiques et présente une plus longue durée de vie. En ajout, ils sont plus souples ne se déforment pas rapidement.
  • Les matelas à ressorts : ils sont adéquats pour les personnes en surpoids et qui transpirent trop lors du sommeil ou qui souffrent d’allergie aux acariens. Les matelas à ressorts peuvent être ensachés, biconiques (traditionnels) ou multispires. Les matelas à ressorts ensachés présentent la meilleure qualité. Ils garantissent un sommeil optimal.

Quelle fermeté et densité pour votre matelas ?

La fermeté de votre matelas est importante, car c’est elle qui permet de maintenir votre corps horizontal.

Pour les matelas en latex ou en mousse, cela dépend de leur densité. Plus elle est élevée, plus la fermeté est meilleure. Pour les matelas à ressorts, plus le nombre de ressorts est élevé, plus le confort est optimal.

Généralement, on distingue 3 niveaux de fermeté : souple (équilibré), ferme et très ferme. La détermination de vos besoins doit se faire en fonction de taille et de votre poids. Les personnes grandes et corpulentes ont besoin d’un matelas très ferme alors que les enfants et les personnes légères ont besoin d’un matelas souple.

Notez bien !

Il existe aujourd’hui des matelas sur-mesure pour les couples ayant des morphologies différentes.

Les dimensions du matelas

Le choix de votre matelas dépend, évidemment, de votre taille, de votre partenaire (si vous êtes 2 personnes à dormir sur le même lit) et de la superficie de votre chambre.

Si vous êtes une seule personne à dormir sur le lit, choisissez une longueur supérieure de 20 cm à votre taille et d’une largeur de 90 cm ou plus pour une meilleure indépendance au sommeil.

Si vous êtes 2 personnes à dormir sur le même lit, optez pour un matelas de grande taille. Un matelas 160*200 sera un bon choix.

Le garnissage de votre matelas

Le garnissage du matelas renvoie à l’accueil, soit la première sensation que vous éprouvez en vous étendant sur votre lit, et au confort. En effet, cela est important pour favoriser la circulation sanguine et réduire les retournements répétitifs. Il sera intéressant d’opter pour une literie moelleuse. Généralement, plus le matelas est épais, plus il est confortable.