Comment créer une déco slow design chez-soi ?

Le slow design est une déco écolo-éthique. Ce mode décoratif a été annoncé par l’universitaire anglais Fuad-Luke, en 2004, comme un mouvement révolutionnaire face à l’envahissement des objets déco standardisés obéissant aux lois de la production.

Avant de vous montrer comment créer un tel univers dans votre espace de vie intérieur, nous allons nous pencher sur des questions comme son historique et ses valeurs.

 

1. Pourquoi le terme slow design ?

Le terme slow design fait écho au slow food, mouvement international né en Italie dans les années 80 comme réponse à la culture fast-food. Ce mouvement défend la biodiversité et les traditions culinaires.

Le slow design défend les mêmes types de valeurs mais qui sont associées à la création d’objets et de meubles contemporains.

 

2. Quelles sont les valeurs du slow design ?

 

  • La création est opposée à l’idée de rapidité de l’industrialisation. Les objets et les meubles slow sont uniques, souvent faits à la main et leur édition est limitée.
  • Le slow design s’appuie sur le recyclage de matériaux. Ainsi, on trouve des boîtes en fils électriques, des meubles en bois récupéré sur des friches industrielles, des corbeilles à papier formées de chutes de magazines, etc.
  • L’emploi de matériaux qui respectent le développement durable.
  • Des techniques traditionnelles telles que la vapeur d’eau afin de courber le bois sur porte-bûches.
  • Une élaboration simple.

étagères

L’objectif principal du slow design est de promouvoir le bien-être individuel, social et environnemental.

 

3. Où on peut trouver des créations slow design ?

Les objets slow design sont disponibles dans les boutiques de designers et de créateurs indépendants, dans les galeries branchées et dans les boutiques en ligne.

 

4. Coûtent-elles cher ?

Les objets et les meubles slow coûtent généralement plus cher que ceux créés en masse. Ils sont souvent uniques, faits à la main et synonymes de création et d’originalité.

5. Les avantages du slow design

  • Il est global : en effet, il tient compte des effets sur le court et le long terme.
  • Il renvoie à une économie circulaire : c’est-à-dire, il tient compte des impacts et réduit les dommages autant que possible.
  • Il est démocrate : car il ne peut pas fonctionner dans la vitesse.
  • On peut l’adapter facilement en développant des solutions qui évoluent avec le temps et peuvent être modifiées selon le besoin.
  • La durabilité : les solutions peuvent durer dans le temps et permettent de réduire les remplacements et les réparations.
  • Il est sain : en éliminant les substances et les processus de travail polluants et toxiques.
  • Efficacité : en effet, le slow design réduit les déchets, les ressources physiques, l’énergie et le temps de travail.

 

6. Les principes à adopter pour une philosophie slow design chez-soi

  • Obtenir pour des objets uniques réalisés à la main. Misez plutôt sur une philosophie qui lutte contre la rapidité d’une industrialisation globalisante et produisant des objets standardisés.
  • Votre objet doit répondre à un réel besoin. Il doit être en même temps fonctionnel et esthétique.
  • Privilégier l’utilisation des matériaux recyclés et l’upcycling. Ainsi, vous contribuez à la réduction des déchets.
  • Utiliser des matériaux qui encouragent le développement durable.
  • Valoriser les techniques traditionnelles et l’artisanat.

 

7. Des exemples concrets d’astuces à adopter dans son intérieur

  • Un carrelage irrégulier comme s’il est façonné par le temps
  • Une table basse dont les formes sont épurées s’annonce comme un chevet discret dans une chambre. C’est une astuce déco inspirée de l’art japonais et offre un espace de rangement pensé pour accueillir le nécessaire.

Table basse

  • Une planche à découper mixant les matières. Cette dernière peut servir aussi comme un plat de service.
  • Des accessoires simples permettant d’actualiser une table en bois.
  • Des couleurs de peinture douces et apaisantes.
  • Des ustensiles façonnés main.
  • Un bureau minimaliste en bois blanc.
  • Une corbeille soleil en osier.
  • Des plats et assiettes en bois créés à la main.
  • Un miroir aux rondeurs douces.
  • Un service à thé zen.
  • Une lampe de chevet discrète.
  • Une table en palettes en bois.
  • Des plantes dans une ampoule.
  • La table vintage.
  • Un joli vase en verre.

Vase

  • L’échelle, le must de l’étagère.
  • Des bocaux et bouteilles déco.
  • Un tabouret vintage.
  • Un fauteuil fabriqué avec une roue.
  • Une roue lumineuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *